51lH1IgX-+L

M. Ernestam "Les oreilles de Buster" ****

L'histoire: Eva cultive ses rosiers. A cinquante-six ans, elle a une vie bien réglée qu'elle partage avec Sven. Quelques amies, des enfants, et une vieille dame acariâtre dont elle s'occupe. Le soir, lorsque Sven est couché, Eva se sert un verre de vin et écrit son journal intime. La nuit est propice aux souvenirs, aussi douloureux soient-ils. Peut-être aussi ta cruauté est-elle plus douce lorsqu'on l'évoque dans l'atmosphère feutrée d'une maison endormie. Eva fut une petite fille traumatisée par sa mère, personnage fantasque et tyrannique, qui ne l'a jamais aimée.

Très tôt, Eva s'était promis de se venger. Et elle l'a fait, avoue-t-elle d'emblée à son journal intime.

Mon avis: l'auteur explore les relations "mère/fille" (ce sujet ne peut que me parler....à différents niveaux) avec acidité ...peut être un peu trop? au départ j'appréciais le personnage principal mais par la suite çà s'est gâté: je l'ai trouvé méchante (même si elle avait des raisons ....cela n'excuse pas tout)  et j'imagine que même si on a une enfance difficile (cela n'était pas exactement le cas) cela ne mène pas au meurtre (et heureusement, non?). Plus çà va , plus ce qu'on découvre est malsain....mais j'ai quand même eu du mal à lâcher ce livre (paradoxe ;-)). 

Une lecture originale et parfois difficile (notamment quand l'auteur aborde le thème de la "vieillesse").